KENNOL

Mid-season of FFSA Historic Tour 2019: already 36 KENNOL podiums

DÉJÀ 36 PODIUMS EN HISTORIC TOUR


À la mi-saison de ce Championnat FFSA Historic Tour 2019, pas moins de 36 podiums KENNOL ont récompensé les pilotes de plus de 15 nationalités différentes ! Revivons les points les plus marquants de cette saison folle, entre canicule, neige, et passion.



UN CHAMPIONNAT 2019 FOU

Le FFSA Historic Tour est une véritable machine à émotions. Ce championnat officiel FFSA permet à toutes les voitures de course les plus mythiques de continuer à concourir, sur les circuits qui furent le théâtre de leurs exploits, il y a des années, voire des décennies. Ces hauts lieux des sports mécaniques (Lédenon, Pau, Dijon, Albi, etc.) ravivent les effluves des années 50, 60, 70, 80 et 90, mais dans des conditions de course bien plus modernes. Et les circonstances de cette saison sont tout bonnement exceptionnelles. Les voitures datent du début des années 50, jusqu’à la fin du siècle dernier. Et les pistes (anciens circuits internationaux de Formule 1), tout comme la météo, sont incroyables. Imaginez : 350 concurrents en 1 week-end, début mai, s’affrontant sous la neige ! C’est ce qui est arrivé à Dijon, avec une piste à 4°C.

En seulement 4 années, le FFSA Historic Tour est devenu LA référence absolue en matière de courses historiques.

Nicolas DESCHAUX, Président de la FFSA



Et comme d’autres organisateurs prestigieux, ils ont choisi de faire confiance à KENNOL. Nous sommes Fournisseur et Partenaire Officiel de la série, avec notamment notre huile moteur KENNOL ULTIMA 15W50. Et nous avons également dessiné et conçu le trophée exclusif pour les désormais très attendus KENNOL Awards, à chaque course !

LE FFSA HISTORIC TOUR EN CHIFFRES

Pour sa 5e saison, le succès de cette compétition est absolu. Arrivés à la trève estivale, ce sont pas moins de 325 pilotes qui ont marqué des points ! Les 2 grandes catégories sont divisées en plusieurs sous-catégories, pour maintenir une balance de performances cohérente entre ces véhicules hétéroclites. Mais parmi ces très nombreuses participations, la bagarre reste intense, et serrée. En effet, l’écart le plus faible relevé cette saison entre un gagnant et le deuxième est seulement de 0.057 seconde ! Voilà de quel niveau de compétitivité nous parlons. Et avec pas moins de 15 nationalités différentes, la diversité des pilotes pourrait presque faire passer la série pour un championnat européen ou mondial.



La prochaine course se tiendra à Charade, du 20 au 22 septembre.