KENNOL

Les news des produits et partenaires KENNOL en compétition

KENNOL: 25TH PARTICIPATION AT LE MANS!

24H DU MANS : KENNOL 25ÈME PARTICIPATION !


Les 24h du Mans ont eu une saveur particulière pour KENNOL, 25 ans après avoir été couronné. 2018 gardera un goût aigre-doux, entre d’excellentes nouvelles sur le plan du développement technique, mais un crash très tôt en course. L’histoire de KENNOL a commencé ici en 1993, en remportant ce trophée mythique. Et la suite de l’aventure s’écrira encore sur ce tracé taillé pour les vainqueurs endurants et performants.



 

GRANDES NOUVELLES POUR LE FUTUR

Le team LMP1 sponsorisé par KENNOL, ByKOLLES, en tant qu’équipe privée, a accueilli avec enthousiasme l’annonce faite ce 15 juin pour le futur règlement du FIA World Endurance Championship (WEC) et la course des 24h du Mans.

En effet, le team autrichien a toujours poussé pour un encadrement officiel des coûts de développement. Mais aussi pour une filiation plus évidente entre les prototypes et les voitures de série. Elles qui recevront les futures technologies élaborée et testées sur ces grands laboratoires que sont le FIA WEC et les 24h du Mans.

Et le nouveau pack réglementaire 2020/24 dévoilé samedi prend visiblement cette direction. Il laisse la part belle à la valeur ajoutée des marques et constructeurs.

Il est utile de rappeler que ByKOLLES a déjà prouvé sa pertinence sur ce type de projet multi-plateforme, puisqu’ils sont à l’origine (sous la marque LOTUS à l’époque) de la fameuse “superbike” LOTUS C01 (le pendant 2 roues d’une supercar). Un chef d’oeuvre technologique à la plastique exceptionnelle, avec un grip incroyable et un pilotage de haut vol. Entièrement dérivée de la course, homologuée pour la route. Cela vous rappelle quelque chose ? “Born on the track”… Le leitmotiv de KENNOL depuis sa naissance. Pas étonnant que les 2 entités partagent le même ADN.



 

UN ACCIDENT FRUSTRANT

Et quand la victoire est votre ADN, il n’y a pas de course plus frustrante que celle où vous abandonnez.

Cette édition 2018 du Mans est devenue une longue séquence de problèmes pour le team. Mais il n’y a pas les moyens colossaux d’une écurie d’usine. Le temps de qualification, qui aurait permis de décrocher la pole position il y a seulement 4 ans, a été annulé à cause d’un capteur défaillant ayant entraîné une sur-consommation. Le départ fut un calvaire pour Tom DILLMANN, obligé de partir dernier… Et ce malgré une qualification en 7ème place sur 60 voitures. Ensuite, pendant la folle remontée au milieu du peloton, Dominik KRAIHAMER, revenu dans le top 10, a été poussé à l’accident ! Suite au contact avec une Porsche GT Am, les conséquences furent définitives pour le prototype sponsorisé par KENNOL.

Pour sa 25ème participation au Mans, KENNOL a eu le plaisir de voir son leitmotiv “Performance et Endurance” inspirer le nouveau règlement FIA/ACO. Le WEC engagera désormais les manufacturiers à concevoir des voitures véritablement “nées sur la piste”.