KENNOL

MADE IN FRANCE, WINNING EVERYWHERE!

MADE IN FRANCE, VICTORIEUX PARTOUT !


Victoire au Grand Prix de Monza en GP2, 2ème place en FIA WEC à Mexico (LMP1 privées), victoire aux 24H de HPR aux USA, KENNOL performe sur tous les continents. Même si l’été est une trêve pour la plupart des catégories et championnats, nos teams et partenaires on continué à travailler fort, pour développer et améliorer des solutions. Les résultats sont là, amenant même de nouveaux partenariats très bientôt… Vous aussi, rejoignez KENNOL !

Heureusement, les problèmes rencontrés n’ont rien eu à voir avec moteur ou transmission.

Jesse GRÖSE, pilote KENNOL

 

LE MONDE EST NOTRE TERRAIN DE JEUX

Le week-end dernier, KENNOL participait aux USA aux 24H du Colorado, en World Racing League. Le type de course où tout peut arriver, car si vous pensez seulement en terme de performances, vous n’arriverez jamais au drapeau à damiers d’une épreuve aussi exigeante.

Le prototype Elan NP01 a été vidange et préparé en KENNOL COMPETITION 10W50 (100% synthèse avec esters) pour la partie moteur, qui tourna comme une horloge tout au long du week-end. Nous avons également employé notre 75W140 pour transmissions, et la boîte de vitesses a conservé la même régularité pendant toute la course : « Cette huile moteur a su protéger notre moteur de tout effet secondaire des complications électriques que nous avons rencontrées » explique Jesse GRÖSE, pilote et consultant technique. « Nous avons même pu solliciter le moteur à 5°C de plus que la fourchette haute, sans aucune perte de puissance, ni dommage pour le moteur. »

Malheureusement, des problèmes électriques dès les premiers tours de la course forcèrent le team NASA Rocks à ramener le prototype au stand plusieurs fois, perdant de nombreux tours sur les adversaires. Les chances de victoires au général s’envolaient, mais il restait du temps pour se battre, et peut-être remonter sur les adversaires de la catégorie GPX. Le team finit 1er de sa catégorie, après 497 tours, en signant le second meilleur temps au tour. Performance, et endurance.

À plus de 2500km d’ici, à Mexico City, le FIA World Endurance Championship faisait aussi sa rentrée, et KENNOL était bien évidemment de la partie également. Notre LMP1 expérimentait d’ailleurs une toute nouvelle situation, puisque c’était sa toute première course à une telle altitude… Et le déficit de refroidissement dans ces conditions peut devenir un enjeu majeur de la survie du moteur.

Après une course dynamique, le team ByKOLLES finit 2ème de sa catégorie, offrant un nouveau podium à l’échelon mondial pour KENNOL, et un podium de prestige si l’on prend en compte les données atmosphériques périlleuses pour la lubrification optimale du moteur.


Revenons en Europe maintenant, avec le mythique Grand Prix de Monza ! Tout au long du week-end, les gommes des F1 et GP2 on laminé le tracé italien, chaque pilote essayant d’accrocher cette victoire de prestige à son palmarès. Et un Français a su tirer son épingle du jeu, sur sa GP2 Racing Engineering sponsorisée par KENNOL… Après de belles qualifications, les 2 voitures ont fait preuve de comportements exemplaires en piste, mais un Safety Car a ruiné la course, reléguant Norman NATO, qui roulait pour la victoire, en 5ème position, inexplicable…

La Sprint Race vit le Français prendre le dessus dès le premier virage, et dominer ses adversaires de la tête et des épaules, pour finir 1er, et remporter un Grand Prix de Monza des plus mérités ! Son coéquipier Jordan KING marque de gros points lui aussi, avec une belle 4ème place. Le team sponsorisé par KENNOL reprend donc sa 2ème place au Championnat du Monde.