KENNOL

KENNOL ON THE FIA WEC PODIUM AGAIN.

UN NOUVEAU PODIUM FIA WEC POUR KENNOL


KENNOL et ByKOLLES Racing ont fini les 6H de Spa-Francorchamps, en FIA WEC (World Endurance Championship), 3èmes de la catégorie LMP1 Teams Privés, et 6èmes au classement général, devant de prestigieux leaders comme certains prototypes hybrides TOYOTA et PORSCHE qui ont eu bien du mal à exister dans cette course très accrochée ! Ce 2ème podium de suite est encourageant, mais le team vise plus haut cette saison…

Les 24H du Mans seront un grand moment de fun si je pilote comme ici !

Simon TRUMMER, pilote

C’est juste un sentiment incroyable face à presque 60,000 personnes ici à Spa!

James ROSSITER, pilote

 

LE TRACÉ MYTHIQUE DE SPA-FRANCORCHAMPS

“Malheureusement nous étions à la lutte avec nous-mêmes dès le début du week-end,” explique Boris BERMES, Directeur des Opérations de course de ByKOLLES. “Nous avons pu compléter seulement 5 tours de piste lors de la première séance d’essais libres jeudi, à cause de pépins moteur. Nous aurions vraiment aimé pouvoir faire de longs runs lors de cette session, pour en apprendre plus sur nos nouveaux pneus Dunlop.”

L’équipe a compensé en partie lors des deux séances d’essais suivantes. Même s’il aurait été préférable de disposer de plus de temps pour s’exercer, les pilotes et ingénieurs ont pu améliorer le prototype à temps pour la course. Ils se sont concentrés sur l’étude du comportement des pneus à haute température au cours des premiers relais de la course de 6 heures.

Mais c’est aussi la raison qui les a empêchés de faire des double-relais au début. Et les nouveaux dysfonctionnements moteur ont eux aussi fait perdre le contact avec les adversaires à la mi-course. Malgré tout, les pilotes ont réussi à combler l’écart assez considérablement, avec une régularité et une efficacité qui ont récompensé toute l’équipe en fin de course ! Finalement, de bonnes choses et d’importants enseignements ressortent de ce round belge, qui vont aider l’équipe à se préparer pour les prochaines 24H du Mans.

James ROSSITER, pilote : “Plus la course avançait, plus nous étions forts. La voiture et les pneus n’ont pas fonctionné au mieux lors des premiers relais mais les 6 heures de course nous ont permis de mieux appréhender l’ensemble. Se retrouver sur le podium WEC lors de la cérémonie des trophées fut un grand moment. Je vais maintenant reprendre le championnat au Japon. Je souhaite à ByKOLLES Racing et à mes co-équipiers Oliver Webb, Simon Trummer et Pierre Kaffer toute la réussite qu’ils méritent pour ces prochaines 24H du Mans.”


Oliver WEBB, pilote : “J’ai pris mon premier relais au bout de 2 heures de course, après que le team ait effectué une sacrée réparation sur le moteur. Malheureusement, en 9mn seulement d’arrêt, on perd beaucoup de temps, et de tours, à ce niveau de compétition… Et c’est vraiment dommage que nous ayons rencontré d’autres petits problèmes moteur encore après, car notre niveau de performances s’élevait de tour en tour. J’ai hâte de me retrouver sur l’événement de la saison maintenant, aux 24H du Mans. Ce sera ma première participation à cette épreuve en catégorie reine, et j’ai franchement hâte de redécouvrir le tracé au volant de ce véhicule.”

Simon TRUMMER, pilote : “Notre course n’a pas été à la hauteur de la météo. Cependant, comme nous avons pu le dire déjà, nous prenons tout ce qui est bon à prendre pour nous préparer à l’épreuve de la saison : Le Mans. Ce round à Spa-Francorchamps est plein d’enseignements avant cette prestigieuse épreuve en France. Nous n’avons pas encore utilisé les pneumatiques à leur juste potentiel, et nous avons encore un manque de régularité concernant la performance du moteur. Au volant, on se rend compte des améliorations aérodynamiques et mécaniques déjà acquises. L’équilibre parfait m’a donné de bonnes armes pour lutter sur ce tracé difficile de Spa-Francorchamps. J’étais vraiment à mon aise lors de mes 42 tours de course.”