KENNOL

Adam Zalewski's KENNOL sponsored Toyota GT96 clinches à podium in Drift Masters European Championship!

TOP 3 POUR KENNOL EN DRIFT EUROPÉEN


La Toyota GT86 d’Adam ZALEWSKI sponsorisée par KENNOL décroche un podium en Drift Masters European Championship ! Le coup d’envoi de la saison 2021 a été donné en Autriche, et les voitures supportées par KENNOL ont bien figuré, puisque Juha Jintanen termine lui dans le Top 8. La prochaine course se joue à Riga, où le titre pourrait déjà se décider.



ADAM ZALEWSKI BRILLE ENCORE

Après une (très) courte saison 2020, comportant une seule course, Adam ZALEWSKI avait faim de drift. Le Champion de Pologne de Karting 2009, et Champion Drift Masters 2017 était en manque de temps de piste. Et de battles intenses. C’est exactement ce qu’il a offert à la foule et à ses fans en Autriche, le week-end dernier.

La déception de la saison dernière était palpable, pour le jeune pilote polonais. 21 ans, bourré de talent, mais toujours sans sponsor majeur pour déployer son potentiel. À Riga en 2020, il est passé très près d’un nouveau titre en DMEC. Mais a dû se résoudre à abandonner sur casse mécanique. Cette année encore, sur le 1er round, il déclare forfait lors de sa battle pour la 3e place à cause d’un problème de pneu. À chaque fois, cela lui arrive face aux meilleurs drifters, qui ont un gros team derrière eux pour les pousser aux sommets.



L’IMPORTANCE DU MATÉRIEL

Cela fait partie de la compétition. Le talent seul ne gagne pas des titres. Pourtant, Adam ZALEWSKI a les 2. La saison dernière, il bascule chez KENNOL et décide d’y rester. Évidemment, la gamme KENNOL ULTIMA offre une fiabilité que peu de marques peuvent se targuer de connaître. Le moteur 2JS de la Toyota, gavé au bio-éthanol E85, délivre tout son potentiel, protégé par le couple KENNOL ULTIMA 10W60 et KENNOL ULTIMA 75W140. Mais si toute autre pièce de l’auto cède, il est de plus en plus compliqué d’avoir du remplacement pour toutes les éventualités, week-end après week-end.



Tous les changements effectués étaient très prometteurs. Mais le turbo en a décidé autrement, et nous n’avions pas cet organe essentiel d’avance…

Juha RINTANEN, champion 2013 Drift All Stars

Du côté finlandais de l’escouade KENNOL aussi, la casse mécanique fut au rendez-vous. Une fosi de plus, rien de lié à la lubrification. Mais qui peut s’attendre à se faire lâcher par son turbo en plein milieu du week-end ? Juha RINTANEN a dû annuler sa battle, alors qu’il sortait d’un Top 8 sur le Round 1, contre le futur Top 2 du week-end.

Peut-être y a-t-il quelque chose de trop intense, dans ces nouveaux formats de course ? En effet, beaucoup de championnats ont fait le même choix : effectuer 2 rounds au sein du même week-end, au cas où le COVID-19 viendrait raccourcir, de nouveau, la saison. Cela semble rusé, en termes d’organisation. Et coûte bien moins cher aux promoteurs, qui n’ont besoin de booker que la moitié des circuits qu’ils exploitaient auparavant. Mais qu’en est-il des pilotes et des teams, qui doivent redoubler d’efforts chaque week-end ?

il en sera de même pour le prochain de week-end en DMEC, qui couronnera le fameux « King of Riga », in Lettonie, pour les Rounds 3 & 4, les 31 juillet et 1er août.