KENNOL

For the first race of 2021 in FIA Formula 2, KENNOL and Virtuosi Racing did good: pole position, double-podium, and victory. The Bahrain International Circuit saw the young Chinese talent Guanyu Zhou perform all weekend long. And in the same fashion, take the lead of the Drivers ranking, while the team lays in second position.

FIA F2 2021 : POLE ET VICTOIRE POUR LA 1ÈRE


Pour la première course de 2021 en FIA F2, KENNOL et Virtuosi Racing ont déroulé : pole position, double-podium, et victoire. Le Circuit International de Bahreïn a vu le jeune talent chinois Guanyu Zhou impressionner tout le week-end. Et prendre avec autorité la tête du Championnat Pilotes, tandis que le team est en 2e place des Équipes.



UNE ENTAMME PARFAITE

Le team partenaire de KENNOL en FIA F2, Virtuosi Racing, a lancé la saison avec panache ! En se hissant en pole position et en 3e place dès la manche d’ouverture, les 2 pilotes ont montré le type de rythme que l’on pouvait espérer d’eux. Et en effet, ce Grand Prix de Sakhir a posé les jalons d’une cuvée 2021 forte en performances.

Le transfuge hivernal brésilien Felipe Drugovich fut le premier à faire parler la poudre, lors des essais libres du vendredi. Son temps de référence a permis de motiver le team pour tout le week-end. Et quelques heures plus tard, ce furent les qualifications qui confirmèrent la rapidité des chronos des voitures aux logos KENNOL ! La voiture #4 fut encore en haut de la feuille de temps pendant la majorité de la session. Ce qui ne manqua de piquer au vif les adversaires, qui finirent par améliorer la marque… Jusqu’à la toute dernière minute, instant choisi par le coéquipier historique du team, Guanyu Zhou, pour signer un tour presque parfait. Et décrocher ainsi la 1ère pole de ce millésime déjà haletant.

Ce fut très probablement mon meilleur tour de qualification dans ma carrière en Formule 2.

Guanyu Zhou, pilote Virtuosi Racing



De fait, cette entrée en matière est identique à celle de 2020 : pole position et P3. Mais cette saison, le championnat inaugure un tout nouveau format, avec 3 courses par week-end. Et le stratège chinois avait déjà en tête le fait que les points qui comptent sont ceux qui rapportent le plus…

UN DIMANCHE DE COURSE EXCEPTIONNEL

Et les gros points, ils sont à décrocher en préambule de la F1. Le dimanche matin. Lors de la course principale : la Feature Race.

Faisant suite à leur intense bataille de la Sprint Race 2 (nocturne) du samedi, Zhou et Lundgaard on remis le couvert dès le feu vert en 1ère ligne. Au détour d’une énorme bourrasque de sable du désert, Lundgaard a pris le dessus sur son rival de l’Alpine Academy dès le 1er virage.

Ayant déjà perdu le leadership, Zhou se retrouve alors en escarmouche avec son co-équipier Drugovich, qui réussit finalement à passer le pilote chinois. Mais l’intervention du Safety Car vient freiner les ardeurs de la meute. Ticktum, Lawson et Verschoor n’ont pas perdu de temps parmi les hommes de tête, mais Zhou a lui été carrément impérial tactiquement. Il avait anticipé la situation, et avait pris le départ avec des pneu durs ! Raison qui lui a fait perdre ses premiers duels, face aux adversaires majoritairement chaussés en soft.



Après avoir doublé ses adversaires principaux pour reprendre la tête, Zhou a pu gérer l’effort jusqu’au drapeau à damiers, et franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Il prend ainsi la tête du classement pilotes, avec 41 points, tandis que Virtuosi Racing se pose en 2e place des équipes avec 43 points. Prochaine course : Grand Prix de Monaco, du 20 au 22 mai.