KENNOL

24H OF ZUERA: VESPA THE RESISTANCE!

24H DE ZUERA : VESPA THE RESISTANCE !


Il y a Le Mans, et il y a Zuera. Le circuit ibérique accueille tous les ans une course d’endurance réservée aux vieux Vespa, et il va sans dire que KENNOL a voulu en savoir plus sur cette épreuve doucement décalée, mais ô combien éprouvante pour les pilotes, comme pour les machines. Alors que certains de nos teams se préparent pour les 24H du Mans, revenons sur ceux qui ont réussi à venir à bout du double tour d’horloge de Zuera, en Vespa.

Il faut une bonne lubrification pour tenir à ces régimes-là sur 24H !

Pascal GARCIA, team manager

 

DE MAGNY-COURS À ZUERA

Le Deluxe Rocket Klub et le 8Ball-Racing Team portent les couleurs de KENNOL depuis la saison dernière. Ces 2 teams français et amateurs réunissent avant tout des passionnés de mécanique, et de challenges, qui ont en commun un amour du Vespa. Ce 2 roues légendaire n’a plus besoin d’être présenté, mais la motocyclette italienne n’est pas naturellement taillée pour la compétition… Et c’est là tout l’intérêt de la chose : réussir à faire du performant, et de l’endurant, avec de vieux moulins des années 1960, 70, et 80 calibrées pour flanner dans les rues de Rome !

Les chiffres ont beau être loin de ceux que nous pouvons évoquer habituellement, ils n’en restent finalement pas moins éloquents, toutes proportions gardées. Les 2 Vespa 125cc développent plus de 20CV, et peuvent s’envoler jusqu’à 140km/h dans les lignes droites. Équipés de boîte manuelle à 4ème longue, ces bolides de seulement 75kg décollent à toute sollicitation de la poignée de gaz !

Cette saison, le team aligne 2 machines, et donc 2 équipages. Ce ne sont pas moins de 16 personnes qui se déplacent alors pour mener à bien ces marathons mécaniques. Et si l’ambiance cordiale est loin de la tension qui peut régner dans un paddock de F1, chacun se prend au jeu de la compétition, et ce sont de véritables pilotes qui frottent le bitume dans les virages et dépassent en se dédoublant dans les chicanes. Et tout cela avec bonheur, puisque les 2 machines ont déjà gagné leurs lettres de noblesse en décrochant de beaux résultats , aux 10H de Magny-Cours notamment.

Pascal GARCIA, team manager : “D’origine, nos Vespa ont 5 à 6cv et tournent à 6000 tours/minute. Une fois préparés pour la course, les moteurs tournent en continu à plus de 10000t/min… Et dans nos moteurs 2 Temps, l’huile qui sert à la lubrification du piston est mélangée au carburant, il y a donc un impact radical sur les performances, mais aussi sur l’endurance. Je rappelle que si les pilotes se relaient régulièrement au cours des 24 heures, le scooter, lui, reste sur la piste…”


Quelle que soit la monture, une course d’endurance de 24H est une épreuve. Et même si la préparation avec les résultats aux 10H de Magny-Cours fut efficace, la donne est différente lorsque vous attendez le départ en ligne, sur la piste… Car ici, à Zuera, les pilotes partent en courant, comme au Bol d’Or ou au Mans, traversant la piste pour récupérer leur machine ! Et ce ne sont pas moins de 62 équipages qui prenaient le départ le samedi midi 28 mai 2016, pour cette neuvième édition. Sur le tracé du Circuit International de Zuera, long de 1700m, les équipages se sont relayés de jour, de nuit, les mécaniciens ont relancé les moteurs fatigués, les équipes logistiques ont proposé les meilleures conditions de repos aux pilotes entre 2 relais… Et 24H après, au bout de 936 tours couverts, le drapeau à damiers est tombé…

Suite à une casse mécanique (vilebrequin) après 15H de course, l’une des machines perd plus de 2H en réparations, mais franchit malgré tout la ligne d’arrivée, tandis que le premier Vespa du team s’octroie une belle 7ème place dans sa catégorie ! Mais ce sont avant tout les émotions, les performances, et la durée de cet effort intense qui restent dans les mémoires. Et nul doute que ces passionnés pensent déjà à des petites optimisations qui leur feront gagner quelques places lors de la prochaine édition…

En attendant, le débat reste ouvert, car personne n’a su trancher la réponse dans le paddock : dit-on UN ou UNE Vespa… ?