KENNOL

Les news des produits et partenaires KENNOL en compétition

GP2: 1ST VICTORY FOR THE 1ST RACE OF 2016.

GP2: 1ÈRE VICTOIRE AU 1ER GRAND PRIX 2016


Ce week-end à Barcelone, pour le 1er Grand Prix de la saison, notre team partenaire Racing Engineering a confirmé les belles performances de ses 2 pilotes lors des essais de pré-saison, en dominant les favoris de l’épreuve, pour s’adjuger la victoire ! Norman NATO remporte ainsi sa première course en GP2, tandis que son équipier Jordan KING réussi à se hisser à une très belle 3ème place.

Nous avons beaucoup bossé cet hiver, à l’atelier, en tests, et ça a payé !

Norman NATO, pilote

 

CONFIRMATION DE LA DOMINATION DE PRÉ-SAISON

Les 11 teams de GP2 furent accueillis au Circuit de Barcelona-Catalunya par un ciel bleu et de chaudes températures, pour ce premier Grand Prix de la saison 2016 de GP2. Dès vendredi, on relevait pas moins de 19°C dans l’air et 36°C sur la piste pour les 45mn d’Essais Libres de la matinée. Le reste du week-end fut à l’image de la performance du team sponsorisé par KENNOL : radieux. Car si Racing Engineering, Vice-Champion du Monde Pilotes et par Équipes en 2015 avec KENNOL, avait brillé lors des essais de pré-saison, il restait à confirmer certaines choses…

Norman NATO, par exemple, est une nouvelle recrue. Le jeune Français de 22 ans s’est forgé une certaine expérience, mais aucun podium en GP2 jusque là. Il s’agit donc encore une fois de dénicher un talent, et avec une coopération réciproquement profitable d’emmener les pilotes et le team au plus haut. C’est la philosophie de KENNOL, par ailleurs, qui a toujours su tirer le meilleur de ses savoir-faire d’indépendant du lubrifiant et des fluides techniques pour proposer des services et des produits de haut vol malgré face à une concurrence de pétroliers. Déjà à l’aise lors des essais, NATO décroche une prometteuse 2ème place sur la grille de départ, confirmant le fort potentiel entrevu durant les tests d’avant-saison au sein de sa nouvelle écurie espagnole.

 

DE BON AUGURE POUR LA SAISON

La suite ? Resté dans le sillage du poleman, son compatriote Pierre GASLY, durant les trois quarts de la course, l’Azuréen portait une attaque imparable au freinage du virage 10. Une manœuvre parfaitement opérée qui lui permettait de s’envoler et de couper la ligne d’arrivée avec 1”3 de marge sur le Canadien Nicholas LATIFI. Cette performance réjouit immanquablement le team ibérique, qui voit ainsi son travail d’inter-saison directement récompensé.

Vainqueur à Monaco et Hongrie il y a deux ans quand il évoluait en Formule Renault 3.5, Nato ouvre ainsi son compteur de belle manière dans l’antichambre de la F1 où il s’affirme comme un très sérieux prétendant au titre 2016.


Jordan KING, pilote :
“Mon départ a été assez bon compte tenu du fait que nous étions sur le côté humide de la grille. J’ai presque réussi à avoir Marciello mais la vitesse n’était pas tout à fait là pour suivre Lynn et Gasly. Quand j’ai dépassé Marciello au troisième tour, j’ai réalisé un grand écart sur les joueurs derrière, j’étais donc clairement le troisième plus rapide aujourd’hui, il me manquait que peu pour être dans la paire gagnante. Dans l’ensemble, ça été un bon week-end avec de bons points, donc c’est un mouvement positif sur la saison.”

Norman NATO, pilote :
“Je n’ai pas fais un bon départ mais je n’ai pas perdu de positions et j’étais derrière GASLY, j’ai essayé de l’attaquer et de le dépasser au début mais ce n’était pas possible alors j’ai décidé de rester derrière lui et d’attendre parce que je savais que nous allions faire plus de vingt tours sur les pneus alors j’ai décidé de gérer ma course et de ne pousser qu’à la fin. Quand nous sommes passés au pneu d’option, j’étais encore derrière Gasly alors j’ai décidé que c’était maintenant ou jamais, j’ai sauté le pas et je l’ai dépassé. Je suis très heureux et je voudrais remercier l’équipe, nous avons beaucoup travaillé dur pendant l’hiver à l’atelier et pendant les tests et ça a payé.”