KENNOL

26 HEAD RUNS, BUT NO VICTORY …

26 TOURS EN TÊTE, MAIS PAS DE VICTOIRE…


Christophe BOUCHUT a pris la tête des ROLEX 24 à Daytona pendant 26 tours, mais les 2 BMW Riley ont essuyé beaucoup trop d’incidents de course pour se battre plus longtemps en tête… Ce week-end, le team était affuté, mais dans une course de 24H, tout peut arriver. Heureusement, les 2 voitures finissent, ce qui est de bon augure !

Avant de finir premier, il faut commencer par finir.

Christophe BOUCHUT
 

UN (TRÈS) BON DÉBUT

La dernière fois que l’équipe a utilisé ses BMW Riley Daytona Prototypes, c’était il y a 12 mois! Il va sans dire que le podium de l’année dernière ici à Daytona fut un déclencheur dans la jeune vie du team Level 5 , mais les (très) nombreuses victoires qui suivirent en ALMS ont pu faire oublier le podium 2010 des ROLEX 24. 1 an après, Level 5 Motorsports est un team respecté (et attendu) ici, même s’il n’a courru aucune des manches suivantes du championnat GRAND-AM 2010. Et la saison GRAND-AM 2011 aura la même saveur pour Level 5 : Rolex 24 et basta !

“Nos deux véhicules ont été en mesure de répondre présent dans ce test. C’est un des challenges les plus difficiles et prestigieux que le monde de la course automobile ait à offrir,” précise le propriétaire du team Scott TUCKER. “Le simple fait de terminer la course est un accomplissement. Mais que nos 2 protos soient capables de finir dans le TOP11 avec un tel plateau d’équipes et de pilotes, nous en sommes particulièrement fiers !”

Notablement absent des qualifications la veille, Level 5 garda le cap donné par le Team Manager David STONE : éviter les accidents de tête au début de la course. TUCKER démarra donc sur la BMW Riley depuis l’arrière du peloton.

Christophe BOUCHUT ensuite surclassa le plateau, prenant la tête au tour 85. BOUCHUT y resta durant 26 tours, avant de changer ses pneus. “Voir sa voiture en tête aux 24H de Daytona… il n’y a rien de mieux” avoua TUCKER. “Nous avons un super team, et on ne louera jamais assez leurs efforts et le talent de chacun.”

Chacun des véhicules du Level 5 rencontra son lot de problèmes par la suite. Ryan HUNTER-REAY sur la No.95 eut un souci d’injecteur et fut forcé de démarrer des stands. Le team trouva la solution et lui permit de repartir sans perdre un seul tour. Après plusieurs relais, la même BMW Riley, au moment d’un ravitaillement de plusieurs autres concurrents, fut percutée. Ce qui força TUCKER à revenir pour changer l’avant… La BMW Riley No.55 eut également des problèmes de pot d’échappement dans la nuit. MATOS fut même envoyé dans le mur par un autre DP sous pace-car…

Finallement, Scott TUCKER et son armada amenèrent la No. 55 à une solide 8ème place, seulement 3 petits tours derrière la BMW Riley of Chip Ganassi Racing de Felix SABATES, vainqueur. Dans une course de 720 tours et plus de 2,500 miles, le finish est des plus serrés ! L’autre BMW Riley du team finit 11ème malgré tous ces incidents de course. TUCKER, en lice sur les 2 protos, fut épaulé sur la No.95 par Ryan HUNTER-REAY, Raphael MATOS et Richard WESTBROOK.

Revivez l’excitation de la préparation et de la course au travers de ces reportages exclusifs des Rolex 24 par Level 5 et KENNOL Performance Oil ci-dessous :