KENNOL

GP2: NEW PODIUM AT BAHRAIN GRAND PRIX.

GP2 : NOUVEAU PODIUM AU GRAND PRIX DE BAHRAIN


Après sa couronne mondiale en 2013, et une saison 2014 de reconstruction, KENNOL démarre l’exercice 2015 sur les chapeaux de roues, avec un premier podium dès le Grand Prix de Bahrain, grâce au coup de volant d’un tout jeune pilote américain extrêmement prometteur, Alexander ROSSI. Les 2 voitures ont brillé aux avant-postes et la suite de la saison s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour l’équipe.

Nous sommes ici pour gagner ce championnat, en récupérer notre titre Pilotes. Tout le reste n’est que vaguement secondaire… !

Alfonso de ORLÉANS-BORBON, Président

 

LA TRANSITION APRÈS LE TITRE MONDIAL EN 2013

La règle établie en GP2 Series est que tout pilote décrochant le titre de Champion du Monde doit céder son baquet dès la saison suivante, et quitter à jamais la discipline. Ainsi, l’essence même de cette série, qui est de faire émerger les grands pilotes F1 des années à venir, est respectée. Cependant, cet état de fait n’est pas sans conséquence pour le team et ses partenaires techniques, qui même s’ils ont la joie de décrocher la seconde plus prestigieuse des couronnes mondiales, doivent du jour au lendemain remettre énormément de choses à plat, puisqu’un titre se décroche avec un programme de longue haleine, en partenariat avec les pilotes, pour qui on développe spécifiquement les voitures…

Décrocher la couronne mondiale en 2013 fut donc à la fois un accomplissement grandiose et la fin abrupte d’un travail. Chacun a dû travailler en reprenant tout de zéro dès le début de la saison 2014. Et se confronter aux même teams que l’année précédente, qui eux cependant avaient tous pu garder leurs pilotes, leurs réglages, leur expérience sur des packages identiques, etc. On mesure mieux le challenge qu’est une suite de saison victorieuse dans ce sport !

Après une transition douce en 2014, et quelques podiums prometteurs, Racing Engineering a décidé de remettre des objectifs de premier plan pour 2015, et relance l’ensemble de sa structure, ainsi que ses partenaires victorieux de 2013, dont KENNOL. Si techniquement le team est toujours à la pointe, il faut trouver de nouveaux pilotes. L’anglais Jordan KING rejoint donc l’équipe sur la voiture numéro 7, du haut de ses tout juste 21 ans. Il s’est déjà illustré, notamment dans les catégories Junior. Alexander ROSSI pilotera lui la voiture numéro 8 pour l’équipe espagnole. A 23 ans, ce sera sa première saison complète en GP2 mais il a déjà emmagasiné de l’expérience dans cette catégorie les années précédentes. 2015 sera la 11ème saison des GP2 series, et seulement 4 teams sont toujours là depuis les débuts : Arden, ART, DAMS, et Racing Engineering.


 

BAHRAIN, POUR ÉPROUVER HOMMES ET MÉCANIQUES

Les conditions de course et même de préparation sur le circuit international de Bahrain sont dantesques : des températures caniculaires, un taux d’hygrométrie que nous ne connaissons pas en Occident, une course difficile au milieu du désert… Il s’agit d’un début de saison des plus compliqués, mais les tests hivernaux se sont conduits sur ce même circuits quelques semaines auparavant, ce qui donne finalement de bons repères pour les écuries en place. Les 2 voitures on pris le départ en 3ème et 4ème ligne, et Alexander ROSSI a rapidement pris le meilleur sur son équipier.
Après une neutralisation de la course suite à des accrochages, les hostilités reprirent, et le coup de volant de l’américain se fit de plus en plus tranchant, sans que ses adversaires puissent faire quoi que ce soit lors des dépassements. Il prit même la tête de la course, mais dût rendre 2 places dans les tous derniers mètres, à cause de l’usure trop importante de ses pneus, l’empêchant de garder son rythme fou, et ses trajectoires assassines.

ROSSI 3ème au classement mondial, et Racing Engineering occupant la seconde place du classement par équipes, la saison 2015 commence sur des bases très intéressantes, rendez-vous très bientôt pour la suite des hostilités !