KENNOL

THE GREAT AMERICAN SHOW!

SAISON PROMETTEUSE POUR KENNOL EN FIA GP2


Après une incroyable saison 2013 où Fabio LEIMER offrit à KENNOL son premier titre de Champion du Monde FIA GP2, les attentes tout autant que les questions sont nombreuses pour cette nouvelle campagne mondiale… Et c’est finalement une bonne dose de talent qui rejoint nos rangs pour 2014, avec la future star italienne Rafaele MARCIELLO, et l’ancien épouvantail de l’équipe, Stefano COLETTI !

Nous sommes assez contents grâce aux données récupérées.

Thomas COUYOTOPOULO, Directeur Sportif
 

EN GP2, ON REPART DE ZÉRO UNE FOIS QU’ON A GAGNÉ…

Les FIA GP2 Series ont beau être l’antichambre de la Formule 1, il y a des règles, dont certaines assez drastiques : si vous devenez Champion du Monde, vous devez quitter la discipline FIA GP2 à jamais. Pourquoi ? Parce que ce championnat n’a pas vocation à offrir des carrières aux pilotes chevronnés. C’est avant tout un tremplin pour les jeunes talents, futures stars parmi l’élite du pilotage mondial. C’est pourquoi la joie et la fierté suite au couronnement de Fabio LEIMER en fin de saison dernière ont finalement laissé place à beaucoup d’interrogations et de prises de décisions quant au nouveau pilote qu’il fallait désormais trouver pour le remplacer…

Rafaele MARCIELLO est un talent brut. Et l’attention qu’il cristallise parmi les top teams n’est pas une surprise, quand on le voit piloter. Racing Engineering a donc la chance de l’avoir enrôlé, car bientôt sa place en Ferrari Driver Academy le dédiera certainement à la marque au cheval cabré. Dans la seconde voiture, afin d’amener un peu d’expérience dans ce duo, quel meilleur choix que de convaincre l’ancien meilleur ennemi, Stefano COLETTI ?! Le pilote autrichien était le rival absolu de Fabio LEIMER sur tout le début de saison dernière, comptant même jusqu’à 50 points d’avance en milieu de championnat, avant de ne plus marquer un seul point sur la seconde moitié de saison… Soucis techniques, abandons, nul doute que la fiabilité de Racing Engineering va lui changer la vie !

 

BEAUCOUP DE PROMESSES POUR 2014

Les derniers tests de pré-saison viennent de se terminer à Bahreïn, avant d’accueillir le round de reprise, sur le même circuit le week-end du 4 au 6 avril, tracé partagé avec le Grand Prix numéro 3 du Championnat du Monde de Formule 1. Les essais se sont bien déroulés pour MARCIELLO, qui a performé aussi bien dans les tours de simulation qualification que sur les longs runs. Sur les 3 jours, le jeune pilote de la Ferrari Driver Academy a couvert 156 tours, et signe finalement le 5ème meilleur temps du plateau avec un chrono de 1.39.704. A titre de comparaison, c’est seulement 4 dixièmes plus lent que le meilleur temps de Romain GROSJEAN au volant de la Lotus F1 sur le même tracé 15 jours avant… Stefano COLETTI fut lui plus lent globalement, de 7 gros dixièmes sur la semaine, mais ses performances se sont constamment améliorées, le rassurant notamment sur les longs runs, en utilisant intelligemment ses pneus. Les montes Pirelli étaient disponibles dans 2 types de dureté, les mêmes qui seront officiellement utilisées au cours de la saison.


“Je suis très satisfait de la façon dont ces tests de pré-saison se sont déroulés, surtout ces 3 derniers jours sur le circuit de Bahreïn. Un de nos objectifs était de travailler sur le set-up en configuration qualification, et nous sommes assez proches d’un très bon réglage je pense. J’ai roulé avec des pneus Supersoft en mode qualif, pour la toute première fois, et c’était assez concluant. Sur les runs plus longs, en mode simulation de course, nous avons confirmé la tendance positive déjà constatée lors des premiers tests à Abu Dhabi, spécialement en terme de gestion des pneumatiques. D’un point de vue technique, cette préparation me rend finalement optimiste pour ma toute première course en GP2 dans quelques semaines.” résume plein de maturité MARCIELLO.

 

LE 1ER GRAND PRIX DONNERA LE TON

Les pilotes et leurs teams reviennent à Sakhir dans deux semaines maintenant, pour le round inaugural de cette 10ème saison de FIA GP2 ! Tout commence donc le 4 avril au Bahrain International Circuit. Le plateau F1 sera de la partie également, après leurs 2 premières courses en Australie et en Malaisie, avec le lot de surprises qu’on a déjà connu sur le premier Grand Prix. Espérons que cette tension positive et ce suspens sauront animer aussi agréablement ce début de saison GP2 !