KENNOL

ALMS CHAMPIONS FOR THE 2ND TIME IN A ROW!!!

CHAMPIONS ALMS POUR LA 2NDE FOIS CONSÉCUTIVE !


Le week-end dernier, le team KENNOL a remporté son second championnat LMP2 et son 3ème titre ALMS, en empochant leur 8ème victoire de la saison sur 10 courses, et leur 3ème victoire au scratch ALMS 2012 ! Cette 6ème victoire d’affilée assoit donc la suprématie de Level 5 sur la discipline américaine, mais également mondiale puisque le 2 prototypes HPD ont surclassé toute la concurrence WEC !

Je suis content que nous ayons couru contre eux car ils ont bien élevé le niveau

Scott TUCKER

 

TROISIÈME VICTOIRE AU GÉNÉRAL CETTE SAISON !

Après une lutte intense au sein de cette très fournie catégorie LMP2 pour cette course de 1000 miles, Scott Tucker, Christophe Bouchut et Luis Diaz ont franchi la ligne 1ers de leur classe et 2nds au scratch général WEC sur le proto No. 95 Level 5 HPD ARX 03b et ont eu le plaisir d’être rejoints par leurs co-équipiers Dario et Marino Franchitti, sur le proto No. 055 ! Les Franchitti aidés par Tucker empochent in extremis la seconde place LMP2 et la 3ème sur le podium général, grâce notamment au meilleur tour en course signé en LMP2 par Marino Franchitti pendant sa folle remontée de la fin. Ce prototype HPD No. 055 est également lauréat du ALMS Green Challenge qui récompense en plus des performances sur le circuit, l’efficience énergétique, ainsi que l’impact environnemental le plus faible. Pas mal pour un podium !

Rien n’était pourtant acquis pour nos 2 voitures, qui ont du batailler au coeur d’un trafic dense, s’accommoder de 7 interruptions de course, et subir 2 pénalités discutables au cours des 9 heures 37.42 minutes de course. Tucker et Christophe Bouchut devaient absolument tenir en piste 70% du temps de course acquérir leur second titre de Pilotes Champions ALMS LMP2, et c’est Scott Tucker qui était en piste quand la nouvelle est tombée. Le résident du Kansas, qui avait également remporté quelques heures auparavant le titre de L2 Champion en séries Cooper Tires IMSA Lites, était au coeur d’un incroyable cumul de relais de près de 6h30 de pilotage – un exploit physique absolu – sur les 2 Level 5 HPDs, et se trouvait donc au volant de la No. 055 lorsqu’il boucla le 277ème tour synonyme de points assurés. “Ils m’ont dit à la radio qu’on venait de remporter le championnat Pilotes, mais j’étais tellement focalisé sur mon relais avec la No. 55 car nous étions finalement en position de remporter la course. J’ai dû dire ‘Super’ et suis retourné à mes dépassements !”

 

DES ADVERSAIRES PLUS QUE CORIACES

“La victoire au Championnat est ce qui nous anime depuis le début de la saison. Ce n’est pas simplement une suite de week-ends où nous nous amusons, il y a une envie derrière tout ça. Pour Level 5 Motorsports, c’est mon 9ème titre Pilote et notre 10ème titre par Equipes, nous sommes en train de capitaliser un sacré héritage.”

Tucker ne pouvait oublier leurs meilleurs ennemis tout au long de cette âpre saison 2012, Conquest Endurance. “Conquest ont admirablement bien joué toute cette cette saison et furent vraiment coriaces. Je suis content qu’ils aient été là car ils ont réellement poussé le niveau plus haut. On a dû se battre méchamment à de nombreuses reprises car ils ont tout simplement une équipe qui a un sacré niveau.”


Également champion à égalité de points son co-équipier, Christophe Bouchut, a su apprécier un week-end très concentré focalisé sur les titres en jeu: “Je suis ravi de gagner le championnat. C’est une sensation merveilleuse de remporter le titre LMP2 pour la seconde année consécutive et particulièrement avec ce que nous avons fait aujourd’hui. La saison a été difficile et nous avons dû vraiment nous battre. Ici, notre objectif était de couvrir 70% de la distance et seulement après de lutter pour la victoire et c’est exactement ce que nous avons fait. Je suis vraiment fier car la saison a été dure et à plusieurs reprises il a semblé que nous avions raté la possibilité de gagner mais à chaque fois nous nous sommes repris et désormais nous sommes à nouveau champions.”

Et le troisième homme derrière cette victoire finale est certainement le pilote le plus fidèle au duo, le pilote régulier du Level 5 Motorsports, Luis Diaz. Le mexicain a fait montre d’une régularité et d’une dextérité remarquables pour encore élever le niveau de pilotage dans les derniers instants, prendre la première place, et ramener le véhicule entier devant une équipe en liesse. “J’étais tellement concentré pendant mon dernier relais, en essayant de ne pas penser à la victoire. Je voulais juste enchaîner les tours les plus rapides possibles et tourner vraiment dur car les gars faisaient à chaque fois un super job aux pitstops. Je poussais et poussais derrière Conquest et je crois qu’à force il a fait une erreur, un contact avec un autre véhicule qui lui valut une crevaison et une sortie. Nous avons fait ce qu’il fallait pour l’emporter, et je suis super content pour tout le monde dans le team. Car à un moment nous étions quand même 3 tours derrière, alors remonter ça au cours d’une course aussi relevée et gagner c’est juste une sensation incroyable.”

Dario Franchitti ne tenait lui non plus pas en place au cours des dernières 40mn de cette course haletante, en regardant son petit frère récupérer le temps perdu sur une pénalité plus tôt. La superstar de l’Indycar fit un triple relais de premier ordre un peu plus tôt sur la No.055, qui lui valut les félicitations de tout le team, malgré une pénalité à la fin pour un contact évitable avec un concurrent bien plus lent. Cela fut vite oublié, et c’est avec un sourire radieux qu’il commentait le passage de son frère Marino sous le drapeau à damiers en seconde position LMP2 : “Toute cette course a été très fun et c’est génial de réussir dans cette ambiance à mettre les 2 voitures sur le podium ! Tout cela rend les efforts agréables et l’attente passionnante. Surtout quand on prend 2 pénalités discutables qui relancent le suspens…!”

Et c’est donc Marino Franchitti qui tint tout le monde en haleine au cours des dernières 40mn, de retour chez Level 5 pour la seconde année. Ce fut d’ailleurs une des rares fosi où les frères Franchitti ont pu rouler ensemble sur la même voiture et Marino a même pu faire jeu égal avec son vieux frère : “C’était vraiment très sympa. Il reste malgré tout la frustration, celle de rouler avec une voiture et un équipage capable de se battre pour la victoire mais bridé par des décisions et des sanctions pour des faits de course incontrôlables. Je suis néanmoins très fier d’avoir fait partie de cette équipe avec mon frère. Nous avons poussé tout du long, et ça a fini par payer, un peu !”

“On a décelé un problème sur la voiture dès le début sans parvenir à identifier, et c’était tenace donc on a dû faire avec. C’est d’autant plus satisfaisant d’obtenir un aussi bon résultat vu ce que nous avons traversé tout au long de cette course. Et se retrouver finalement sur le podium aux côtés de mon frère c’est juste génial ! Et bien sûr aux côtés de Scot et Christophe et Luis pour fêter leurs titres Pilotes et Teams c’est super. Quel week-end pour Level 5 ! C’est bon d’en faire partie.”

 

LE DÉNOUEMENT PARFAIT POUR UNE SAISON HALETANTE

Et c’est David Stone, le team manager, satisfait, qui résume le mieux l’ensemble : “ C’est arrivé comme nous le rêvions, mais vosu savez bien que plus on tient à quelque chose moins on veut y penser de peur que ça ne nous échappe. Nous avons effectué des tests privés très rudes ici-même il y a quelques semaines et visiblement ça a payé. Chaque personnel du team a donné beaucoup et réussi à maintenir un niveau d’engagement élevé pendant toute la semaine, et tous les pilotes ont réussi à élever leur niveau de pilotage tout en restant en piste. Les châssis et moteurs Honda ont également été au rendez-vous et nous emportons avec eux les titres Constructeur et Motoriste. L’histoire s’écrit, et nous en faisons partie… ”


KENNOL | 2012 ALMS at Petit Le Mans