KENNOL

1.000 KM FROM SPA QUICKLY FORGET.

1 000 KM DE SPA A VITE OUBLIER


5 semaines après les 12H de Sebring, la seconde étape du championnat ILMC se déroulait à Spa-Francorchamps, en Belgique, et fut le théâtre de nombreux accidents, n’épargnant pas KENNOL au cours du week-end. Fort heureusement, personne n’est blessé, mais certains problèmes techniques devront être solutionnés avant de retrouver de la performance et le chemin des podiums…

Les rails sont arrivés sur moi, très rapidement…

Christophe BOUCHUT
 

UN INCIDENT TECHNIQUE A ABRÉGÉ LA COURSE

Avec près de 2 000 km parcourus le mois dernier au Mans, l’équipe commençait enfin à avoir une base pour comprendre, analyser, et optimiser ses tout nouveaux prototypes. Et ces données devaient être mises à l’épreuve ce week-end, malgré la concurrence incroyablement relevée de la catégorie LMP2. “C’est un week-end important pour nous,” précise Tucker. “Avec nos victoires à Sebring et Long Beach, nous sommes sur un superbe début de saison. Nous aimerions poursuivre sur cette lancée, mais la donne est complètement différente ici. Nous sommes particulièrement anxieux quant au niveau de notre package ici, malgré les brides élargies.” Level 5 fera face à une grille très relevée, plus qu’à l’accoutumée, puisque la combinaison des séries LMS européennes et de la seconde étape du championnat mondial ILMC a attiré les plus gros teams, dont certains de ceux qui ne prennent cette course difficile que pour un test préparatoire aux 24H du Mans…

Cette seconde étape du championnat ILMC a pourtant vu le team américain rattrapper beaucoup de son retard (pointe de vitesse notamment) sur les autres motoristes au cours du week-end, malgré du temps en piste limité à bord de leur Lola Coupé sponsorisée par KENNOL et Microsoft Office 2010.

Après une qualif solide obtenue par Christophe Bouchut, Tucker prit la piste en 9ème position de cette incroyable catégorie LMP2. Le triple champion national américain fit un début de relais de haut vol, gagnant de belles places, avant d’être poussé dans le gravier par un concurrent un peu optimiste dans sa trajectoire et son freinage, au cours de la deuxième heure.

Malgré la longue manœuvre pour en sortir et le temps passé à réparer aux stands, le team réussit à remettre Tucker en piste avant la fin de son double-relais. Il passa la main à Bouchut à 1h45 de course, encore en milieu de peloton. Le triple champion du monde et double vainqueur des 24H de Spa remontait tout le monde lorsque subitement, au tour 71, en attaquant l’Eau Rouge, un incident technique encore mal identifié, fit perdre tout contrôle au français. “Dans cette courbe, on est à fond de sixième et soudainement quelque chose a cassé à l’arrière,” témoigne Bouchut. “La voiture est partie en tête-à-queue, et apparemment d’après ce que les gens ont vu à la TV, elle a commencé à décoller. Dans ce genre de situation, je ne pouvais pas freiner la voiture. Les rails sont arrivés sur moi très rapidement. Je savais que cela serait un gros choc et ça l’a été.”

L’impact à haute vitesse à littéralement enterré Bouchut dans les barrières. Tous furent soulagés en le voyant s’extirper hors de son cockpit indemne, mais la course était terminée pour lui, Tucker et Joao Barbosa. “Nous ne sommes pas tout à fait sûrs de ce qu’il s’est passé,” admet le team manager David Stone. “C’est une casse mécanique à l’arrière droit. Nous ne savons pas exactement ce qui en a été la cause mais nous allons examiner cela en profondeur et voir si nous pouvons en déterminer l’origine.”

“Nous avons eu un souci similaire à Sebring, je veux donc diligenter une enquête afin que nous mettions le doigt sur le problème avant de remettre nos pilotes dans ces baquets. Nous devons nous assurer d’avoir définitivement solutionné ça,” ajoute Stone. Avant Le Mans, il reste cinq semaines au team pour se pencher sur la question et remettre en état la voiture, sachant que en tout état de cause, Level 5 Motorsports possède une seconde Lola-Honda Coupé qui est déjà en Europe et qui a participé à la Journée Test des 24 Heures.

Prochain rendez-vous pour Tucker en Ferrari Challenge au Mazda Raceway de Laguna Seca le 22 Mai. Retour ensuite en France pour les très attendues 24H du Mans, où le team fera enfin ses débuts.